Le site des équipes socio-éducatives

Nos publics

Les "jeunes", tous comme les "vieux", ne forment pas un groupe homogène. Alors qu’il y a encore quelques dizaines d’années, l’analyse majoritairement partagée se faisant en termes de "classes sociales", celles-ci ont aujourd’hui quasiment disparu du discours officiel, et on sépare aujourd’hui les gens en communautés diverses et variées, qui toutes défendent leurs particularismes. Chaque individu fait partie de différentes communautés, plus ou moins valorisées socialement. Les "jeunes" sont une de ces communautés...

Mais, au fait, qui sont les "jeunes" ?

La jeunesse est définie par les acteurs de la jeunesse comme un temps de transition, entre le temps de formation et le temps de l’indépendance. Et cette période de transition, autrefois courte, peut aujourd’hui être longue et difficile.

35 ans était au début du 19ème siècle l’espérance de vie à la naissance des Français. C’est aujourd’hui l’âge de la fin de la jeunesse pour Eurostat... !

La jeunesse ne se définit donc pas réellement comme une catégorie d’âge. La "jeunesse" désigne une question sociale : celle d’une période de précarité, notamment au regard de l’emploi.

D’où l’importance d’une approche globale et systémique.
En France on a trop souvent tendance à réfléchir de manière analytique : à un problème, on recherche une solution, et on crée un dispositif d’action publique. Mais c’est un travail sur les symptômes, qui ne permet pas de régler les causes.

La politique de la jeunesse est trop souvent pensée comme un ensemble de dispositifs. Nous avons trop tendance à utiliser ces dispositifs comme des fins, alors qu’ils ne sont que des moyens.

De plus, ces dispositifs d’action publique sont de plus en plus individualisés, ce qui ne favorise pas l’approche globale des problématiques.
Enfin, ces dispositifs ont pour objectif de réguler, de faire en sorte que la situation reste supportable, et non de changer réellement les choses.

En tant qu’associations, nous devons remettre la question du projet de société sur le devant de la scène.

Lire "La jeunesse n’est qu’un mot", entretien avec Pierre Bourdieu

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.