Le site des équipes socio-éducatives

Santé / Bien-être

Santé, bien-être, alimentation, addiction, sexualité...
La santé, tant qu’on l’a, on n’y pense pas.
Et dire « attention c’est mauvais pour la santé » provoque rarement des changements de comportements.
Alors comment faire pour encourager nos résident-e-s à faire attention à leur santé ?

On dit que notre cerveau n’imprime une information que si elle est accompagnée d’un choc émotionnel. Nous ne sommes pas des êtres si rationnels que cela…

Parler de concret, de manière ludique. Plutôt que de prendre sa calculatrice pour calculer le nombre de calories dans un repas, mettre en place un potager partagé, et développer le goût aux fruits et légumes !

La question des addictions

Comme dans l’ensemble de la société, nombre des résident-e-s consomment des drogues, notamment licites (alcool, tabac). Leurs motivations peuvent être diverses, et nos réactions de même.

Pour réagir face à un-e résident-e qui consomme une drogue, il nous faut nous poser différentes questions :
- L’usage est-il simple, abusif ou dépendant ?
- Le résident-e est-il mineur-e ou majeur-e ?
- La drogue est-elle licite ou illicite ?
Les FJT ayant une mission pédagogique, notre réaction pourra être pédagogique avant d’être répressive.
Mais comment prévenir l’usage abusif ou dépendant d’une drogue ?

En ce qui concerne la consommation de drogues, les motivations peuvent être très diverses : recherche de plaisir, recherche de performances intellectuelles, physiques ou sexuelles, cérémonie initiatique, etc.
Il peut aussi s’agir d’une volonté de transgressionn notamment pour les drogues illicites. Et dans ce cas, faire appel à la rationalité des résident-e-s en leur listant les risques encourus n’est pas forcément efficace…
Dans les FJT, on peut considérer normal voire sain que les résidents testent les limites, y compris celles des équipes socio-éducatives.
Comment réagir quand un résident vient nous demander un carton "pour faire une cigarette spéciale" ? Pas facile…

Aborder les questions de sexualité

Nombreuses sont les familles où l’on ne parle pas de sexualité. Quand ils arrivent en FJT, un grand nombre de résident-e-s a beaucoup à apprendre en la matière, à comprendre aussi... Le FJT est leur lieu de vie, là où ils vont vivre leur intimité. C’est un lieu privilégié pour apprendre à s’épanouir sans tabous ni excès.

La sexualité est un sujet qu’il n’est pas facile d’aborder.

Parce que cela relève de l’intimité, il est légitime que le fait de parler de sexualité ne soit pas aussi évident que de parler de l’émission de télé de la veille. Lever le tabou de la sexualité ne revient pas à exposer ses expériences personnelles à tout bout de champ.
En revanche, le tabou est également très souvent lié à un sentiment de "culpabilité" ou de "perversion". Et ces sentiments créent des zones de non-dits qui peuvent s’avérer dramatiques. C’est la jeune fille qui retrouve du sang dans sa culotte et panique. C’est le garçon qui ne se rend pas compte que sans un moyen de contraception il peut se retrouver papa.
C’est à lutter contre ce tabou là que les équipes éducatives doivent travailler.

La question de la mixité

Faut-il privilégier des moments mixtes ou non-mixtes pour parler de sexualité ? Il est certain que chacun-e parle plus facilement dans des moments non-mixtes, ils sont donc intéressants pour aborder des sujets qui touchent à l’intimité. Mais, parallèlement à cela, les moments non-mixtes permettent de partager les points de vue et d’évoluer.

Faire face à la souffrance psychique

Permanences et points d’écoute

Plusieurs structures mettent en place des points d’accueil et d’écoute (gratuits) ouverts à tous leurs résidents, c’est à dire une permanence (quelques heures par semaine) assurée par un psychologue afin de fournir un accompagnement plus soutenu, permettre la prévention des risques, mais aussi l’accueil de la souffrance.
C’est par exemple ce que le Foyer Jeune Cordée est en train de mettre en place avec une permanence assurée par une professionnelle à raison de deux heures par semaine !

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.