Les "jeunes"

Les jeunes et le seuil de pauvreté...

En 2009, le taux de pauvreté (= proportion de personnes ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté) des jeunes de 18 à 24 ans est de 22,5%, à comparer avec celui de la population métropolitaine qui est de 13,5%.
Source : Insee

En 2010 dans les FJT, les résident-e-s sont 57% à avoir des ressources inférieures au seuil de pauvreté.

Un nouvel indicateur de l’insertion des jeunes : la part des NEET

La Commission européenne a adopté en 2100 un nouvel indicateur concernant l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Cet indicateur, dénommé "part des NEET", mesure la part des jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en formation, que cette dernière soit initiale ou non, parmi l’ensemble des jeunes.
En France, selon les calculs de la Dares, 14,9% de l’ensemble des 15-29 ans ne sont ni en formation ni en emploi, en moyenne sur l’année 2010. Parmi ceux-ci, 57,5% sont au chômage au sens du BIT, tandis que 42,5% sont inactifs.
Source : Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), cité par le Secours Catholique

Les conclusions de l’étude de la DARES sur l’emploi et l’insertion des jeunes

Tous les détails dans le N° 166 de novembre 2011

Le taux d’emploi des jeunes est comparativement faible en France
- Le faible taux d’emploi des jeunes est le reflet de l’allongement de la scolarité, mais aussi des difficultés d’insertion professionnelle des jeunes peu diplômés
- Un taux de chômage élevé

En 25 ans, les comportements de scolarité ont profondément évolué
- L’allongement de la durée des études s’est accompagné d’une forte croissance de la population étudiante
- 19% des jeunes sortent de l’école dans diplôme ou avec seulement le brevet

Le taux d’activité des jeunes varie peu depuis 1995 ; les emplois aidés constituent une forte composante de l’emploi des jeunes
- Comme la durée des études, l’activité des jeunes a peu varié entre 1995 et 2005, avant d’augmenter entre 2005 et mi 2009, puis de décroître en 2010
- 9,6% des jeunes de 15 à 29 ans sont au chômage en 2010
- Les écarts entre hommes et femmes se réduisent
- Plus de 550 000 jeunes sous le régime de l’alternance emploi-formation, avec une prédominance de l’apprentissage

L’insertion dans la vie active est marquée par une forte instabilité
- La situation des jeunes est très sensible à la conjoncture économique
- Plus de la moitié des jeunes connaissent des épisodes de chômage au cours des 3 premières années de vie active ; un tiers y reste au moins six mois
- Le 1er emploi des jeunes : rarement un CDI sauf pour les plus diplômés
- Les mobilités sont fortes en début de vie active

Les débuts de vie active sont fortement différenciés selon le diplôme et la filière